Proposer un stage en psychomotricité était une idée présente depuis un petit temps. Soutenue par l’ensemble de l’équipe avec laquelle je travaille. Les congés précédents n’était pas propice à se lancer dans ce projet. Et puis l’été est arrivé. Et des collaboration ont émergé pour réaliser cet partie de ce projet qui était en moi.

Et il existait une envie puissante d’en proposer un au plus jeunes : C’est ce que nous avons voulu proposer avec ma collègue Hélène Bonave. Nous sommes toutes deux psychomotriciennes et avons fait une partie de nos études ensembles. Se connaitre nous a permis de prendre appuis sur les forces l’une de l’autre.

Nos études nous préparent à prendre soin des personnes à tous les âges de la vie. Et nous savions toutes les deux qu’un temps d’accueil pendant les vacances pour les enfants dès 2,5 ans et jusqu’à 5 ans : ce n’est pas si courant. C’est une tranche d’âge où les enfants sont porteurs les un pour les autres. Les plus jeunes soutenants des capacités d’empathie, de faire attention à l’autre et les plus grand pouvant vivre la valorisation de partager leur expériences, compétences sans même en avoir conscience.

J’ai envie de vous parler de ce qui dépasse le cadre même d’une séance de psychomotricité et que nous mettons au travail dans le cadre du soutiens au développements psychomoteurs de vos enfants pour des enfants venant de tous horizons. C’est la partie de notre pratique qui se nomme l’Éducation/Prévention.

Vous aurez l’occasion de lire quelques réflexion dans les jours à venir.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.